Conseils en cas de perte d’urine involontaire

Les pertes urinaires involontaires peuvent être la cause de désagréments, d’inconfort ou même parfois, de honte. Avec les produits adaptés à votre situation, vous pouvez soulager de nombreux problèmes. Par ailleurs, certains conseils et exercices peuvent apporter une solution, remédier aux problèmes mais aussi les prévenir.

Conseil n°1 : buvez suffisamment (d’eau)

De nombreuses personnes pensent qu’en buvant moins, leur problème de vessie sera résolu. En buvant moins, le problème est exacerbé. Quand vous buvez moins, l’urine est plus concentrée et elle peut irriter la paroi de l’urètre et la vessie. Une manière simple de contrôler ceci est de vérifier la couleur de votre urine: plus elle est foncée, plus elle est concentrée. Pour garder une vessie saine, il faut boire au minimum un litre et demi à deux litres de liquide. L’eau et les infusions sont à privilégier. Pendant le sommeil, le corps élimine de l’humidité. Une nuit dure en moyenne sept heures. Veillez donc à boire dès le matin. Il faut aussi boire tout au long de la journée. Tant que vous buvez régulièrement au cours de la journée et après le dîner, vous réduisez les risques de problèmes pendant la nuit.

Conseil n°2 : surveillez votre alimentation

Certains aliments peuvent irriter la vessie et aggraver la perte d’urine. Pensez aux aliments à base de tomates et d’épices. Ou aux jus et aux agrumes, à la caféine et aux boissons gazeuses qui ont le même effet.

Conseil n°3 : ayez de bonnes habitudes d’hygiène

Prenez le temps d’uriner et détendez-vous. Veillez à vous asseoir à position droite et urinez à fond. Certains pensent qu’aller régulièrement aux toilettes peut éviter, en partie, la perte d’urine involontaire. Cependant, aller aux toilettes plus souvent que nécessaire peut perturber les habitudes d’uriner. La vessie s’habitue à ce rythme et le risque d’envie d’uriner et de perte d’urine involontaire ne fait qu’augmenter. Voir également

Conseil n°4 : évitez d’être en surpoids

En cas d’obésité, une perte de poids de 5 à 10 pour cent peut réduire la pression sur la vessie ainsi que la tension sur les muscles avoisinants. Ceci permet de mieux gérer et mieux contrôler la perte d’urine.

Conseil n°5: Une peau saine

Malgré de bons matériaux d’incontinence, il est important d’utiliser des produits médicaux spécifiques de soin de la peau pour une peau chargée d’incontinence. L’urine peut affecter sérieusement la peau. Des produits adéquats permettent de nettoyer, protéger et soigner parfaitement la peau.

Conseil n°6: Une urgence en cours de route ? Soulagez votre vessie…

En cas de pression soudaine sur la vessie, vous pouvez pencher l’avant du corps en avant, comme si vous vouliez attacher vos lacets. Ce mouvement réduit la pression sur le bas de la cavité abdominale et soulage la vessie.

Conseil n°7: Se rendre discrètement au wc avec une bande hygiénique ?

Si vous ne souhaitez pas afficher, au travail ou dans des lieux publics, le fait que vous utilisez des bandes absorbantes, vous pouvez les emporter dans votre poche ou enroulées dans un journal ou un magazine. Nombreux sont les hommes qui emmènent de la lecture au petit endroit, rien d’étrange à cela ? Hélas, il n’y a pas toujours de poubelle prévue à cet effet dans les toilettes des hommes. Dans ce cas aussi, vous pouvez discrètement reprendre vos bandes absorbantes dans un journal/magazine ou les ranger dans votre poche pour aller les déposer ensuite dans une poubelle.

Formation relative aux toilettes

La formation relative aux toilettes vise à prévenir l’état critique d’une vessie pleine par une vidange préventive. La condition pour une mise en oeuvre pratique de la formation relative aux toilettes protocole de miction demande un protocole précis.

Les moments de visites « préventives » aux toilettes seront déterminés dans une phase ultérieure. Ceci se fait individuellement pour chaque patient en fonction de son propre protocole de miction. Lors de cette formation relative aux toilettes, la tâche du « formateur » est de rappeler au patient qu’il doit se rendre aux toilettes en temps opportun jusqu’à ce qu’il ait totalement acquis un nouveau rythme et qu’il aille aux toilettes de lui-même, aux heures convenues, même s’il n’en ressent pas le besoin.