L’épiderme

L’épiderme est la couche cellulaire la plus superficielle de la peau. Cette couche possède en moyenne, une épaisseur de 0,1 mm, mais sur certaines zones spécifiques (comme la paume de la main et la plante du pied), elle peut atteindre jusqu’à 1 à 2 mm d’épaisseur. Cette couche plus épaisse est due à la différenciation des cellules épidermiques. Elle offre une protection supplémentaire pour les mains et les pieds contre de plus grandes influences mécaniques telles que la marche et l’utilisation des mains.

L’épiderme est alimenté de sang de manière indirecte. L’oxygène et les nutriments nécessaires sont fournis via une diffusion au niveau du réseau vasculaire dans le derme papillaire supérieur.

Voici les différentes couches de l’épiderme :

Les trois couches externes forment la couche de kératinisation et contiennent des cellules déjà mortes. Dans la couche granuleuse, les cellules synthétisent la kératohyaline, pré-stade de la kératine. Dans la couche transparente, les corpuscules de kératohyaline fusionnent et forment l’elaïdine, une substance grasse dont le rôle est de stopper la lumière (stratum lucidum). Enfin, les cellules aplaties continuent leur rôle de kératinisation et sont transférées dans la couche cornée, dont la couche supérieure est constamment éliminée sous forme de squames. Ce processus de renouvellement de l’épiderme se renouvelle tous les 27 jours. Les autres cellules de l’épiderme sont les mélanocytes, les cellules de Langerhans et les cellules de Merkel.