Possibilités d’allègement de la pression

Possibilités d’allègement de la pression

Les changements biomécaniques sont souvent, comme déjà mentionné, le résultat de la neuropathie diabétique et conduisent à une autre charge de pression sur la plante du pied. La combinaison de la neuropathie diabétique et des déformations du pied augmente le risque d’ulcères. Le soulagement constant de la pression est donc une condition essentielle pour prévenir et guérir les ulcères du pied.

 

Chaussure destinée à soulager certaines sections du pied (c.-à-d. l’avant-pied, société Thanner), qui préserve la mobilité des patients atteints de plaies plantaire et des orteils pendant le processus de guérison

 

Les méthodes de traitement suivantes semblent accélérer et garantir la guérison : repos au lit, utilisation d’un fauteuil roulant et application de ladite « total contact cast » (traitement de plâtre) et des chaussures visant à soulager certaines parties du pied.139 Les avantages et les inconvénients des deux dernières méthodes sont décrits plus en détails ci-dessous.

 

 

Dispositif de marche Allgöwer modifié pour un soulagement maximum de la pression chez les patients atteints d’ostéoartropathie diabétique aigüe

 

 

 

 

 

Le traitement au plâtre dans le cadre du « total contact cast » (TCC) est actuellement la règle d’or aux États-Unis et en Grande-Bretagne dans le domaine du soulagement de la pression dans les plaies de pression plantaire diabétique du pied.139,140,141 Un temps de guérison relativement court et une réduction de la pression de 75 % à 85 % nécessitent un coût d’environ 200 USD, en prenant en compte le besoin de changements réguliers, le risque d’infections et le contrôle plus difficile de l’état du pied.142 La méthode de pression la plus couramment utilisée en Allemagne est l’utilisation de chaussures visant à soulager certaines sections de pied. Ces aides à la marche sont considérablement moins chères qu’un traitement au plâtre et le temps de guérison ainsi que le soulagement de la pression diffèrent, mais de peu, par rapport au TCC.140 Une étude de cas révèle que 96 % des plaies de patients portant des chaussures pour soulager l’avant-pied pourraient être guéries, en moyenne, dans les 70 jours.

Les ulcères des patients n’utilisant pas ces aides à la marche guérissent seulement dans 59 % des cas, avec une durée moyenne de guérison de 118 jours. Pour la moitié des cas des patients n’utilisant pas d’aide à la marche, une hospitalisation a été nécessaire. En revanche, parmi les 26 patients portant des chaussures visant à soulager l’avant-pied, un seul patient a dû être admis.143 Les principaux problèmes mentionnés par les patients dans l’utilisation de ces dispositifs incluent des boursouflures et des taches de pression, des douleurs articulaires, certaines difficultés en raison de la différence de hauteur entre les chaussures et la rupture de la semelle.142 D’autres méthodes de traitement pour soulager les pressions, appliquées par la clinique Marienkrankenhaus à Soest dans des cas spéciaux (par exemple, la déformation d’ostéoartropathie dans la formation de l’ulcère), comprennent les aides à la marche Allgöwer, les attelles et les orthèses Aircast.