Formation à la miction

L’objectif de la formation à la miction est de maîtriser le réflexe de miction, afin d’éviter des intervalles trop espacés et d’augmenter la capacité de la vessie.

En raison de cette envie d’uriner, la vessie indique qu’il est nécessaire d’uriner mais que cela ne doit pas se faire immédiatement. Généralement, il reste suffisamment de temps pour se rendre aux toilettes. Cela devient plus problématique pour les personnes qui, en fonction de leur âge ou de troubles, souffrent du syndrome d’urgence.

La formation à la miction devient alors une évidence. Les personnes souffrant du syndrome d’urgence doivent être motivées à rester calmes lorsqu’elles ressentent le besoin d’uriner et à se concentrer pour évacuer ce sentiment. L’envie d’uriner peut être mieux contrôlée si les personnes intéressées ont appris à contracter les muscles du périnée.

Il est primordial que les patients acquièrent, pendant la formation, la certitude de ne plus connaître de petits incidents dérangeants. Ceci est heureusement possible grâce à l’utilisation des produits d’incontinence absorbants adéquats. Ce sentiment de sécurité donne, en outre, la motivation nécessaire pour terminer la formation commencée. Le but de cette formation est d’augmenter progressivement l’intervalle entre le moment ou l’envie se fait ressentir et le moment de se rendre aux toilettes, en augmentant tous les trois à quatre jours cet intervalle de 20 minutes environ. La formation dure jusqu’à ce qu’une capacité de vessie adéquate, adaptée à l’âge, avec des intervalles de miction acceptables, soit atteinte.

Le journal des mictions ou le journal pipi

La tenue d’un protocole de miction, appelé aussi « journal des mictions » ou « journal pipi », fournit au médecin des informations essentielles sur les habitudes de consommation des boissons, des décharges d’urine (« mictions ») et sur le modèle d’incontinence. À cet effet, le patient ou le soignant notera pendant un certain nombre de jours, les moments de visites aux toilettes, la quantité des mictions et les éventuelles pertes urinaires involontaires.

Cliquez ici pour télécharger le journal des mictions.