Pour les mamans

our certaines femmes, il s’agit d’une aventure qui dure 40 semaines, pour d’autres femme, le voyage semble interminable. Vous êtes enceinte ! Quand bébé s’annonce, l’afflux des hormones prend également votre corps d’assaut. Mais la grossesse n’est pas seulement une question d’hormones, le corps subit également d’énormes changements. Ainsi, en grandissant, bébé peut exercer une pression sur la vessie et vous pouvez également souffrir d’affaissement des muscles du plancher pelvien, ce qui peut vous faire perdre involontairement de l’urine. Lisez-en plus sur le sujet ci-dessous et plus important encore, sachez ce que vous pouvez faire !

La vidéo ci-dessous a été faite spécialement pour les mamans, elle vous indique clairement quelles sont les causes et les conséquences de la grossesse ou de l’accouchement par rapport à la perte d’urine involontaire.

Symptômes de la perte d’urine involontaire

Les symptômes de la perte d’urine involontaire font, bien sûr, que vous perdez littéralement de l’urine. Mais ce n’est pas le seul symptôme, tout dépend de la cause. Vous pouvez éprouver la sensation de n’avoir que peu de contrôle sur la vessie, d’où la phrase familière : « Je ne peux pas me retenir ! » sensation. Pensez, par exemple, à un bon fou rire, la toux ou l’éternuement ou un saut sur le trampoline des enfants. La plupart du temps, la cause est un affaissement des muscles du périnée (en savoir plus sur les muscles du périnée affaissés). Un autre symptôme : on ressent soudainement une envie d’uriner tout en arrivant trop tard aux toilettes, par exemple à cause de la pression du bébé qui s’intensifie sur la vessie. Mais il arrive aussi que l’on ne remarque rien ou que quelques gouttes ou plus s’évacuent spontanément, voire tout le contenu de la vessie.

Perte d’urine involontaire due à la grossesse ou à l’accouchement

Cause : pression sur la vessie

Quoi que vous ressentiez pendant la grossesse, une chose est sûre, bébé grandit et exerce une pression de plus en plus grande sur votre vessie. Cela signifie que de nombreuses femmes enceintes ressentent souvent un grand besoin d’uriner. La pression plus grande sur la vessie peut (éventuellement) vous faire perdre soudainement un peu d’urine. Il est inutile d’éprouver de la honte, ce sont les circonstances qui sont en cause. En outre, la plupart des femmes en souffrent souvent la nuit parce que la pression sur la vessie en position couchée est souvent plus grande qu’en position debout (certaines femmes éprouvent cela dans l’autre sens).

Cause : affaissement des muscles du périnée

Une autre cause fréquente de perte d’urine involontaire pendant la grossesse ou après l’accouchement est l’affaissement des muscles du périnée. Le rôle de ces muscles est de fermer et d’ouvrir la vessie. Quand ces muscles s’affaissent, ils peuvent perdre leur capacité à contrôler la perte d’urine. Surtout en cas de pression spontanée comme lors d’un fou rire, d’une toux ou d’un éternuement.

L’affaissement des muscles du périnée peut être dû au fait que la pression exercée sur les muscles pendant la grossesse les étire et réduit leur force. Lors de l’accouchement, le travail est susceptible d’étirer le vagin, et les muscles du périnée par la même occasion.

 

Que faire pour éviter la perte d’urine involontaire ?

La perte d’urine involontaire est désagréable et peut être source, chez les (futures) mamans, d’un manque de confiance en soi. Ne laissez pas cela vous gêner ! Parlez-en avec un professionnel en qui vous avez confiance, il ou elle pourra vous aider. Ce peut être votre médecin traitant, votre sage-femme ou l’un(e) des infirmiers/-ières de notre centre de conseils gratuits.

Le manque de contrôle sur votre vessie à la suite de votre grossesse ou de votre accouchement s’améliorera spontanément, le plus souvent, au cours des six premiers mois, à mesure que votre corps se rétablit à la suite de votre grossesse.

Nombreuses sont les femmes qui tirent profit de la pratique d’exercices pour le périnée. En les faisant régulièrement, de nombreuses femmes (et d’hommes) peuvent prévenir, améliorer ou même remédier à la perte d’urine involontaire. Dès les premières semaines suivant l’accouchement, elles cessent grâce à des mouvements de pression sur le bassin qui étirent les muscles du périnée. Regardez la vidéo ci-dessous qui vous propose quelques exercices pour le périnée. En savoir plus au sujet des exercices pour le périnée ?

Quelques conseils pratiques pour les mamans

  • Soyez prudente lorsque vous soulevez des objets et ne soulevez en aucun cas des objets lourds.
  • Ne faites aucun exercice qui exerce une pression ou une tension sur le périnée.
  • Essayez de contracter les muscles du périnée, pendant et, de préférence, avant de faire un effort. Par exemple, quand vous riez, éternuez, toussez, mouchez ou soulevez.

Pour en savoir plus sur les symptômes d’incontinence et leurs causes, adressez-vous à votre médecin. Pour la pertinence des exercices du périnée dans votre situation et pour un accompagnement, un thérapeute spécialisé du périnée peut vous fournir des solutions.